REPERTOIRE

BACH
L’Art de la Fugue (arrangement pour deux pianos de Walter Frey)
Transcriptions de Chorals par György Kurtág pour quatre mains
et deux pianos (Atiratok)
BEETHOVEN
Variations pour quatre mains wwo 67
Grande Fugue pour quatre mains opus 134
BUSONI
Fantasia Contrappuntistica pour deux pianos
CRUMB
Mécaniques Célestes pour quatre mains
DEBUSSY
Epigraphes antiques pour quatre mains
En Blanc et Noir pour deux pianos
EOTVOS
Kosmos pour deux pianos
KURTAG
Játékok pour quatre mains et deux pianos
LIGETI
Monument – Selbstportrait – Bewegnung pour deux pianos
MOZART
Sonate à deux pianos KV 448
Fugue à deux pianos KV 426
Ouverture de la Flûte Enchantée (arrangement pour deux pianos de Busoni)
RAVEL
Ma Mère l’Oye pour quatre mains
La Valse pour deux pianos
SCHUBERT
Fantaisie à quatre mains D 940
Rondo pour quatre mains D 951
SCHUMANN 
Etudes en forme de Canon pour deux pianos opus 56
(arrangement de Debussy)
Etudes en forme de Canon pour Quatre mains
(arrangement de Bizet)

 

 

TOUT - copie

PROGRAMMES:

BACH – KURTAG
Jeux et Transcriptions

Depuis la fin des années soixante-dix, le compositeur et pédagogue hongrois (né en 1926) rassemble ses créations pour piano dans une sorte de journal musical, Játekok (jeux), qui témoigne en neuf cahiers de son évolution intime.
En solo, à quatre mains, pour deux pianos, ces pièces brèves, écrites à partir d’un matériel souvent très simple, composent un témoignage unique de la pensée du compositeur.
Parallèlement, Kurtág a entrepris d’incroyables transcriptions de Johann Sebastian Bach pour quatre mains ou deux pianos (Atiratok). Leur juxtaposition avec les Játékok tisse un fil spirituel qui les relie bien au-delà d’une simple confrontation baroque-contemporain. Au mois de mai 2008, György Kurtág a confié à Jean-Sébastien Dureau et Vincent Planès deux cahiers inédits de Játékok ainsi que de nouvelles transcriptions de Bach. Travailler ses pièces avec lui et concevoir un programme qui associe compositions et transcriptions est devenu impératif.
Ils ont imaginé un concert où vingt-six pièces se succèdent dans une quasi parfaite alternance, créant autant de résonances, d’échos et de parallèles.

 

Programme détaillé
Pièces originales de György Kurtàg(Jatékok)
Transcriptions de Chorals de Bach par György Kurtàg (Atiratok)

Play with infinity
Das alte Jahr vergangen ist
Hommage à Soproni
O Lamm Gottes, unschuldig (BWV DEEST)
Bells (Hommage à Stravinsky)
Herr Christ, der ein’ge Gottessohn
Sirató
Aus Tiefer Not schrei ich zu Dir
Study to « Hölderlin »
Allein Gott in der Höh’ sei Ehr
Furious choral
Gott, durch deine Güte
Hommage à Halmágyi Mihály
Alle Menschen müssen sterben
Hommage à Janácek
Christe, du Lamm Gottes
Hommage à J.S.B.
Dies sind die heilgen zehn Gebot
Responsorium
O lamm Gottes, unschuldig (BWV 618)
Keringö
Christum wir sollen loben schon
Botladozva
Liebster Jesu, wir sind hier
Aus der Ferne
In memoriam Sebök György
Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit : Sonatina

KOSMOS
Eötvös / Beethoven / Crumb

Cet étonnant programme cosmique convie l’auditeur à un voyage sidéral, avec Kosmos de Peter Eötvös, inspiré par le vol spatial de Gagarine, retraçant allégoriquement et non sans humour le big bang originel, et Mécaniques Célestes de George Crumb pour piano à quatre mains amplifié.
Entre ces deux odes à l’immensité de l’univers vient s’insérer la grande fugue de Beethoven à quatre mains, véritable astéroïde de l’histoire de la musique, énigmatique dans son incroyable modernité, semblant elle aussi sortie d’un cosmos créateur.

 

PETER EÖTVÖS
Kosmos pour deux pianos
(1999)

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Grande Fugue opus 134
pour piano à quatre mains
(1827)

GEORGE CRUMB
Celestial Mechanics (Mécaniques célestes)
pour piano amplifié à quatre mains
(1979)

 

MONUMENT
Mozart / Ligeti / Busoni

La figure de Ferruccio Busoni pianiste virtuose et maître de la transcription a souvent éclipsé celle du compositeur au langage innovateur et audacieux. Sa Fantasia contrappuntistica pour deux pianos combine en un projet monumental références à Johann Sebastian Bach, virtuosité Lisztienne et univers harmonique unique, presque expérimental. Les deux chefs-d’œuvre qui complètent ce programme, la Sonate de Mozart et les trois pièces de Ligeti, sont deux brillants échos à cette rencontre entre classicisme et modernité.

 

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Sonate à deux pianos KV 448
(1781)

GYORGY LIGETI 
Monument – Selbstportrait – Bewegnung pour deux pianos
(1976)

FERRUCCIO BUSONI 
Fantasia Contrappuntistica pour deux pianos
(1910)